La psychologie positive pour réussir sa reconversion professionnelle

Dans mes coachings minceur, nous travaillons aussi sur l’activation de vos projets grâce à la psychologie positive. Il se trouve que j’accompagne beaucoup de personnes qui sont en reconversion ou l’envisagent.

J’ai moi-même effectué une reconversion professionnelle et je vais vous expliquer en quoi la psychologie positive a été d’une grande aide. Si vous êtes en reconversion, je serais ravie de pouvoir vous apporter quelques conseils utiles.

Ma formation en psychologie positive a été un véritable déclencheur pour moi !

Voici 5 composantes de la psychologie positive qui peuvent vous aider:

1.Les forces de caractère

La psychologie positive propose de se focaliser et d’améliorer les forces de l’individu plutôt que de se focaliser sur ses points faibles.

Les psychologues Martin Seligman et Christopher Peterson ont identifié 24 « forces de caractère ». Il existe un test qui vous permettra de les identifier ( Personality Test, Personality Assessment: VIA Survey | VIA Institute (viacharacter.org)) mais je trouve que rien ne vaut l’introspection !

L’important va donc être de prendre du recul en vous posant cette question: « quelles sont mes forces ? » La méditation m’a énormément aidé sur ce point. Je pratique une méditation « du quotidien »: dès que je peux, je passe des musiques méditatives lorsque je cuisine, en voiture, lors de marches…cela m’a énormément aidé. J’ai aussi effectué un coaching afin de peaufiner mon projet.

En ce qui me concerne, j’ai réalisé que l’empathie est l’une de mes grandes forces de caractère. Depuis toujours, les gens se confient à moi avec une grande facilité et la confiance se noue facilement. J’éprouve une profonde joie à aider les gens et à les apaiser par mon écoute et mes conseils. J’aime aussi motiver et booster ! Les gens de mon entourage me l’ont aussi fait remarquer. En me remémorant des exemples précis, j’ai réalisé que c’était en effet le cas.

Cet exercice a donc tout a fait confirmé mon attrait pour le métier de coach mais m’a aussi permis de prendre confiance. Car dans le cadre d’une reconversion professionnelle la confiance en soi est clé, elle permet de persévérer et d’aller au bout de son projet !

2. La gratitude

Un jour, je suis tombée sur une intervention du président de Bpifrance (Nicolas Dufourcq) qui expliquait l’importance d’un bon taux vibratoire chez les entrepreneurs lorsqu’ils parlent de leur projet. Cette notion m’a interpellé…

Le taux vibratoire correspond à la nature et au degré d’énergie que l’on dégage. L’objectif étant qu’il soit le plus positif possible. Et en effet, un entrepreneur positif, enthousiaste et bien dans ses baskets va davantage donner envie de s’intéresser à son projet que celui qui est hésitant et renfermé. De même qu’un recruteur va plutôt avoir envie d’embaucher quelqu’un de positif qui va de l’avant !

Et pour améliorer son taux vibratoire, la gratitude aide beaucoup. Le carnet du positif est l’exercice phare en psychologie positive. Tous les soirs, vous notez avant de dormir les choses positives de votre journée (3 minimum). Même si il s’agit de petites choses: une discussion sympathique, un message reçu qui vous a fait plaisir, un sourire échangé…il a été prouvé par les études qu’au bout de 21 jours, cela a des effets sur votre bien-être jusqu’à 6 mois !

3. Le sentiment d’accomplissement

Ceci est aussi clé dans une reconversion professionnelle. Au départ, on se pose beaucoup de questions, on n’est pas très au clair sur ce que l’on souhaite faire.

La méthode des « petits pas » aide énormément à activer ce sentiment d’accomplissement. C’est pour cela qu’en coaching je propose de se fixer un petit défi par semaine. Le fait d’avoir réalisé de petites choses donne confiance pour réaliser de grandes choses !

Dans le cadre de ma reconversion, j’ai commencé bien sûr par me former, faire des coachings tests, et j’ai beaucoup échangé avec des professionnels du coaching. J’ai aussi fait moi-même un coaching en observant ce que je souhaiterais reproduire ou au contraire ne pas faire.

4. Les relations sociales positives

Ceci va aussi beaucoup aider à améliorer votre taux vibratoire. Vous entourer de gens qui vous soutiennent dans votre projet est clé !

Pour ma part, j’ai tout simplement choisi de ne pas en parler aux personnes de mon entourage qui ne semblaient pas emballées et d’en parler beaucoup aux autres qui, très souvent, me donnaient des idées, des références à aller consulter…

Solliciter aussi des professionnels du domaine dans lequel vous souhaitez évoluer permet d’avoir leur retour d’expérience. Les gens sont très souvent enclins à parler de leur parcours, encore faut-il oser les solliciter ! J’ai souvent eu des réponses positives, même de la part de gens très occupés.

C’est ainsi que j’ai eu la chance d’échanger avec des personnalités inspirantes: le Dr Allouche (médecin nutritionniste qui est l’une des références en France), Charles Martin Krumm (Président de l’association française et francophone de psychologie positive et l’une des références en France en psychologie positive) ainsi qu’Evelyne Chabrot (ancienne DRH monde du groupe Accor, coach et analyste énergéticienne) qui a même accepté d’être ma Mentor.

5. Créer un environnement positif

Votre environnement: les livres que vous lisez, les films que vous regardez, ce que vous écoutez (podcats par ex…) vont avoir un impact sur vos émotions et donc…sur votre taux vibratoire.

Pour ma part, j’ai lu des livres qui boostent: « La magie de voir grand » de David J. Schwartz ou encore « L’effet cumulé » de Darren Hardy. J’ai également l’application Koober (qui résume des livres en mini podcasts) et j’apprends plein de choses !

J’ai fait ma reconversion pendant la crise du covid 19, j’ai volontairement choisi de ne plus suivre les informations afin de ne pas être « polluée » par des énergies négatives (les informations importantes vous les connaissez très vite par les gens de votre entourage !).

J’intègre également dans l’environnement positif l’hygiène de vie car avoir une alimentation saine et faire de l’exercice physique donne l’énergie d’activer ses projets ! Lors de ma reconversion, je faisais tous les jours de longues marches méditatives : très efficace pour trouver de l’inspiration et des idées. Et bien sûr je mange à Index glycémique bas pour avoir un maximum d’énergie.

Laisser un commentaire