3 conseils pour freiner les compulsions alimentaires

En consultation, je reçois beaucoup de personnes sujettes aux compulsions alimentaires. La compulsion est le fait de manger plus que nécessaire, associé à un sentiment de perte de contrôle.

Bien souvent, elles arrivent en fin de journée (17 à 19h). Il est fréquent qu’elles aient lieu au moment de la préparation du dîner.

En fin de journée, si les émotions vécues n’ont pas été accueillies, s’il n’y a pas eu de prise de recul, alors elles peuvent ressurgir. Il s’agit souvent de stress et d’émotions négatives de la journée passée ou encore de quelque chose à venir qui vous stresse.

Voici mes 3 conseils:

  1. Adopter une alimentation IG bas en vous faisant plaisir

Les compulsions sont d’autant plus importantes si vous avez des fringales ! En ayant une alimentation à index glycémique bas (voir mes recettes), vous éliminerez tout risque de fringale.

Une alimentation riche en protéines et faible en glucides va vous permettre d’être plus rassasié(e), plus longtemps.

Avant de modifier mon alimentation, j’avais très régulièrement des fringales en fin de journée et parfois même en fin de matinée. Depuis, c’est terminé ! Les personnes que j’accompagne me font également systématiquement la remarque: elles n’ont pas de sensation de faim.

Par ailleurs, il est important de garder un maximum de plaisir dans votre alimentation, car la frustration va augmenter le risque de compulsion. Pour cela, n’hésitez pas à aller voir mes recettes de goûters ou de desserts.

2. Prendre conscience de vos émotions

La prise de conscience de vos émotions va beaucoup aider à surmonter les crises et à prendre du recul. Pour cela, voici quelques astuces:

  • prévoir un petit moment pour vous détendre en fin de journée: 5 minutes de méditation ou encore écouter une musique douce en voiture ou dans le métro en rentrant du travail.
  • Noter dans un petit carnet ou dans les notes de votre téléphone vos émotions de la journée, à la manière d’un journal intime.

3. Vous focaliser sur le positif

Naturellement notre cerveau a tendance à se focaliser sur le négatif.

Plus vous focaliserez votre attention sur le positif, moins les émotions négatives prendront de la place dans votre esprit.

Une étude en psychologie positive a démontré qu’en listant tous les soirs pendant 21 jours les 3 choses positives de votre journée, vous améliorez votre niveau de bien-être pendant au moins 6 mois !

La gratitude c’est magique ! Je l’ai moi-même expérimenté et dans mon accompagnement, je propose aux personnes de le faire. Je leur envoie aussi en fin de semaine un message leur demandant de me lister les 3 choses positives de leur semaine. Au bout d’un moment, certaines personnes me devancent et m’envoient le message d’elles-mêmes ! Et là c’est gagné: l’habitude est prise !

Les citations coup de boost permettent aussi de positiver: vous en choisissez une par jour !

En ce qui concerne les compulsions, l’astuce consiste à lister sur votre carnet les jours où vous n’en n’avez pas. Et lorsque vous en avez une, vous demander quelle émotion se cache derrière, en l’acceptant.

Laisser un commentaire